Autour d'un café

un forum ou il fait bon vivre
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Superstitions & Coutumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17230
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Superstitions & Coutumes   Jeu 12 Fév - 0:54

Les superstitions :
 
Autrefois, chaque superstition avait une origine précise, un passé culturel et une explication pratique. En cherchant à expliquer des phénomènes tels que le tonnerre, les éclairs, la naissance ou la mort, l’homme primitif, qui ignorait tout de la nature, se mit à croire à l’existence d’esprits invisibles, adoptant des objets pour se protéger. C’est ainsi qu’une multitude d’expressions ordinaires finirent par revêtir des significations magiques. En un sens, rien n’a changé aujourd’hui : fer à cheval, parapluie, chat noir, doigts croisés, arc-en-ciel font transformer l’ordinaire en extraordinaire….
 
Le trèfle :
il symbolise la trinité depuis que Saint Patrick considéra que ses 3 feuilles représentaient le Père, le Fils et le Saint Esprit, et la tige le Dieu unique d’où tous les trois procédaient.

Le fer à cheval :
En l’an 959, Dustan, un maréchal-ferrant, reçut un jour la visite d’un homme qui voulut se faire fixer des fers à cheval sous les pieds, qu’ ‘il avait étrangement fourchus ; il comprit que son client était Satan et il l’enchaîna au mur, ne lui rendant sa liberté qu’après lui avoir arraché le serment solennel de ne jamais pénétrer dans les maisons ornées d’un fer à cheval. Depuis le 10eme siècle, les chrétiens placèrent ce fer au dessus de leurs portes, puis sur la porte elle-même,  où il remplit la double fonction de talisman et de heurtoir, à condition d’être accroché pointes vers le haut, afin que ses pouvoirs ne s’échappent pas…

Toucher du bois :
Les enfants qui jouent aux 4 coins reprennent sans le savoir une coutume des Indiens D’Amérique du Nord il y a 4000 ans. Mais l’arbre touché devait être un chêne, vénéré pour sa solidité, sa majesté et ses mystérieux pouvoirs. Au moyen âge, en Europe, les chrétiens décrétèrent que l’habitude de toucher du bois provenait que le Christ avait été sacrifié sur une croix en bois : toucher du bois représentait donc une sorte de prière, de supplication. Les Egyptiens lui préférèrent le sycomore, alors que d’anciennes tribus germaniques affectionnaient le frêne…

Miroir brisé :
Au 1er siècle après J.C, les Romains croyaient que briser un miroir porte malheur, étant persuadés que l’état de santé d’un individu évoluait selon des cycles de 7 ans, ils en déduisirent que le miroir, qui reflète l’apparence d’une personne, et donc son état de santé, augurait 7 ans de maladie ou de malchance s’il se brisait…
Parapluie :Au 18eme siècle, à Londres, les premiers parapluies à armature métallique étaient si durs et peu pratiques qu’ils devenaient un véritable danger à l’intérieur des maisons, blessant gravement adultes ou enfants. La superstition fut crée dans un but de dissuasion…

Sel renversé :
Le sel fut le tout premier assaisonnement dont disposa l’homme et renverser ce précieux ingrédient devint rapidement synonyme de malchance. Le mot « salaire » vient du latin « salarium », l’argent du sel. Vers 6500 avant J.C, les hommes exploitaient les premières mines de sel ; ce sel purifiait l’eau, permettait de conserver les viandes et poissons et rehaussait le goût des aliments.

Passer sous une échelle :
Il vaut mieux éviter…de peur qu’un outil tombant des mains de l’ouvrier à son sommet ne se transforme en arme meurtrière ! L’origine de la superstition vient qu’on avait appuyé une échelle sur la croix lors de la crucifixion de Jésus : l’échelle devint un symbole de cruauté, de trahison et de mort. Passer sous une échelle revenait à courir à sa perte…

Bébés et cigognes :
La cigogne a l’habitude de faire son nid dans les cheminées des maisons ; au cours de ses 70 ans d’existence, cet oiseau retrouve chaque année la même cheminée et en outre il est monogame. Les jeunes adultes prennent grand soin de leurs parents âgés en fournissant nourriture et offrant leurs ailes déployées pour les soutenir. Dans la Rome antique, cet altruisme avait tant impressionné qu’on vota «  la loi de la cigogne », obligeant les adultes à veiller au bien-être de leurs parents âgés. Ce fut le danois Hans Christian Andersen qui, au 19eme siècle, exporta dans le monde entier ce mythe de la cigogne déposant un nouveau-né dans les maisons.

Le nombre 13 :
Parmi toutes les superstitions, le nombre 13 est celui qui touche le plus de monde. En France, de nombreuses rues ne comportent pas de N° 13. En Italie, la loterie nationale a supprimé ce N°. Sur les vols nationaux et internationaux, de nombreux avions n’ont pas de treizième rang. Aux Etats-Unis, le 14ème étage suit directement le 12ème dans les habitations et bureaux. A l’aube de l’ère chrétienne, cette superstition trouvait un nouveau souffle avec le repas le plus célèbre de l’histoire, la Cène, où le Christ et ses apôtres étaient 13 à table : moins de 24 heures après, Jésus était crucifié. Depuis, il est certain qu’avoir treize convives à table équivaut à tenter le diable.
Quant au vendredi 13, certains événements désastreux seraient intervenus à cette date (Eve tenta Adam avec la pomme, l’arche de Noé fut lancée sur les flots, une confusion de langues frappa la tour de Babel, le temple de Salomon fut détruit et le Christ mourut en croix…
 
 
 
 
 
 
Les us et coutumes :
 
 
La poignée de main :
La bonne foi de quelqu’un se communique à travers une poignée de main, ce qui permet de le croire sur parole, mais…l’expression du regard a aussi son importance. Méfions-nous des apparences… sourire…

A table :
Les manières de table consistent en un ensemble de règles permettant un rapport social harmonieux avec autrui, un moyen de montrer à un hôte que l’on considère comme un honneur de partager son repas. Elles se transmettent d’une génération à l’autre.
La fourchette apparut en Toscane, au VIe siècle, et n’avait que 2 dents. Ce n’est pas avant le 18ème que la bourgeoisie française instaura la fourchette à 4 dents, symbole de richesse, de raffinement et de statut social.
La cuillère est plus ancienne (20 000 ans avant notre ère) et s’imposa pour avaler les aliments liquides. A l’origine, elle était en bois, mais on en a trouvé en pierre, en ivoire, et même en or dans les tombes égyptiennes.

Le couteau :
Le premier homme, « l’homo erectus » fabriqua le premier couteau en pierre pour dépecer ses proies. IL y a un million et demi d’années, le premier « homo sapiens » tailla des couteaux à plusieurs usages.

La serviette de table :
elle existe au Moyen Orient depuis plus de 500 ans avant notre ère. Elle était déjà en usage chez les Egyptiens, les Grecs et les Romains, mais avait la taille d’un drap de bain, car elle servait à enlever l’excès de nourriture. Sous le règne de Tarquin le Superbe, dernier roi de Rome qui régna au VI siècle avant J.C, elle avait la forme d’un petit sac dans lequel on enveloppait les mets pour emporter chez soi, car partir les mains vides était une marque d’incivilité.

Porter des toasts :
« A la vôtre ! » « A votre santé » « Tchin-tchin ! » Chez les Grecs du VIe siècle avant notre ère, boire à la santé de quelqu’un avait une fonction pratique : assurer le convive que le vin qu’il allait boire n’était pas empoisonné ; l’hôte se versait donc à boire en premier, les convives apaisaient leur soif ensuite. Paradoxalement, cette coutume en vint à symboliser un gage d’amitié et de respect. Les Romains, eux, laissaient tomber un petit morceau de pain grillé dans le vin (toast vient du latin « tostus » qui veut dire brûlé, rôti.)  Ce morceau de pain ajouté à un vin médiocre le rendait plus agréable au palais. Au début du 18ème siècle, la coutume du toast pris une nouvelle tournure : on commença à boire en l’honneur d’un invité de marque, en particulier d’une jolie femme…
 
 
 
 
     Demain vendredi 13 février… attention ! Certains pensent que c’est un jour de chance, d’autres un jour de déveine. Il suffit, pour passer une bonne journée, de :
Se lever du pied droit…, ne pas casser le miroir de la salle de bains sinon, 7 ans de malheur…, ne pas poser le pain à l’envers après avoir coupé ses tartines…, ne pas rencontrer un chat noir, surtout s’il vient de droite, il a la priorité !,… ne pas passer sous une échelle en allant au boulot si vous n’appréciez pas la peinture…, ne pas renverser le sel sur la table du déjeuner…, et comme il va pleuvoir, ne pas laisser sécher votre parapluie ouvert dans la maison, le soir en rentrant…
 
Ouf, croisez les doigts!



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
ouba21

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16345
Age : 58
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Superstitions & Coutumes   Jeu 12 Fév - 1:07

hou ben sur que je sort pas demain! :D

merci mon suri!

bon claquage de dents! :top4:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17230
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Superstitions & Coutumes   Jeu 12 Fév - 2:41

oh! ben faut pas etre supersticieux!
ça porte malheur ! :D



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Superstitions & Coutumes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Superstitions & Coutumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire découvrir les traditions et coutumes polonaises aux enfants
» Bague de fiançailles : traditions et coutumes
» coutumes et traditions : le Danemarque
» Les coutumes et habitudes qui vous ont marqué à l'étranger
» coutumes et traditions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour d'un café :: Détente :: Loisirs-
Sauter vers: