Autour d'un café

un forum ou il fait bon vivre
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17360
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois   Lun 26 Jan - 4:09

 
Accueil
   Xiangfan

Coutumes et traditions
 
La Fête de Printemps
La Fête de Printemps, le Nouvel An Lunaire, est la plus importante fête traditionnelle en Chine. Elle est appelée « nian » (année) ou « xin nian » (nouvel an) en chinois. Le caractère chinois « nian » est le caractère le plus ancien signifiant « récolte ».
 
Histoire et légende
Depuis de nombreux millénaires en Chine, le calendrier lunaire agricole est toujours resté en usage. Après la révolution de 1911, qui a mis fin à la dynastie des Qing, le calendrier grégorien a été officiellement adopté.
Pour distinguer la nouvelle année du calendrier grégorien du calendrier lunaire, les gens ont commencé à appeler ce dernier « la Fête du Printemps », car elle commence souvent avant ou après le « Li Chun », le commencement du printemps. La célébration de la Fête du Printemps est plus ou moins identique à travers le pays.
Wang Anshi de la dynastie des Song (960-1279), décrit dans son poème les scènes joyeuses du nouvel an (lunaire) à son époque :
« Au milieu du bruit des pétards, une année est finie.
Avec la brise printanière insufflant la chaleur dans le vin « tu su »
Comme le soleil matinal brille au-dessus des portes de chaque maisonnée
Les images du Dieu de la Vieille Porte sont sûres d’être remplacées par des charmes de pêcher. »
 
Pétards et feux d’artifice
Les pétards nous ont été transmis par les anciens qui utilisaient d’abord des tiges de bambous, car ils ont des nœuds et ils sont creux. Quand ces derniers ont brûlé, l’air à l’intérieur augmente et après avoir chauffé, les tiges s’ouvrent et craquent. Plus tard, on a placé de la poudre dans les tiges de bambou puis celles-ci ont été remplacées par des rouleaux de papier. A la fin de la dynastie des Qing (1644-1911), on trouvait déjà des ateliers spécialisés dans toutes les sortes de pétards.
D’abord, les gens allument les pétards dans l’intention de faire partir les mauvais esprits, supprimer les démons et rechercher le bonheur. Une légende raconte qu’une bête difforme et étrange, dont le corps ressemblait à celui d’un être humain et qui était très féroce, voulait se cacher dans des montagnes éloignées. Vers la fin de chaque année, elle avait l’habitude de sortir pour tuer des gens et des animaux. Cependant, elle était apeurée par la lumière et le bruit. Quand elle entendait le bruit des pétards, elle était si effrayée qu’elle fuyait. C’est pour cela que, au début et à la fin de chaque année, les gens font éclater des pétards pour ne pas être dérangés par la bête.
Le bruit des pétards est entendu à l’intérieur et à l’extérieur des maisons, surtout dans les zones rurales. Les pétards provoquent une grande joie chez les gens, surtout chez les enfants pendant les vacances du nouvel an. Les lois récentes interdisent d’allumer des pétards dans les villes. Les gens ont peur que cela cause un incendie ou ne blesse quelqu’un. Malgré ces lois, beaucoup de Chinois partent dans la campagne faire éclater leurs pétards pour la Fête de Printemps.
 
Les Dieux de la Porte
Pendant le Nouvel An, il existe une vieille coutume qui consiste à afficher des images des Dieux de la Porte. Il y a beaucoup de contes et de légendes intéressants sur lesDieux de la Porte. L’une d’elles provient de Qin Qiong et de Yu Chigong. Elle raconte que Li Shimin, l’empereur Taizong de la dynastie des Tang, tomba malade, et qu’il avait entendu des fantômes hanter son rêve. Le matin suivant, il raconta son rêve à ses officiers Qin Qiong et Yu Chigong.
Ces derniers, qui étaient généraux, et qui l’avaient aidé à fonder l’Empire Tang, enfilèrent leurs armures et firent la garde pendant la nuit devant la chambre impériale. Désormais, l’empereur ne rêva plus de fantômes. Pourtant, il pensait c’était incorrect pour ses deux généraux de garder sa chambre nuit après nuit. Il demanda de peindre deux images de ces deux généraux qu’il suspendit sur l’entrée du palais comme « Dieux de la Porte ». Comme l’histoire se répandit très loin, beaucoup de gens ordinaires accrochèrent sur leurs portes les mêmes images pour supprimer les mauvais esprits.
Les images du nouvel an sont un élément important dans la célébration de la Fête du Printemps. Les thèmes de ces images comprennent « La moisson exceptionnelle des cinq principales céréales », « Le poisson rebondissant » (le mot « poisson » en chinois a la même prononciation que le mot « abondance »), « Enfant potelé », « Les fleurs et les oiseaux ».
 
Couplets de voeux
Aujourd’hui, les paysans et les habitants des petites villes accrochent les images du Nouvel An sur leurs portes ou sur les murs à l’intérieur.
Les « Chum Lian » sont des couplets que l’on accroche sur les portes durant la Fête du Printemps. Ils veulent dire :
« La meilleure chose et les trésors du paradis » ; « Jours de Paix, Nouvelle Année, Ancienne Année » ; « Un Printemps chanceux, cette année, chaque année ».
Les couplets du Printemps sont originaires du « charme du pêcher », dans les temps anciens. Il fallait abandonner les choses anciennes et entrer dans la nouveauté. C’étaient de tout petites assiettes de forme rectangulaire et faits de bois de pêcher. Dans la dynastie des Song, le papier était utilisé à la place des assiettes en bois pour écrire des couplets de Printemps. Dans la dynastie des Ming, encouragé par l’empereur Taizu, les couplets de Printemps devinrent à la mode. Le jour de l’an après qu’il ait fait de Nankin sa capitale, il décida un décret impérial demandant que tous les officiers, les étudiants et la population aient à afficher plusieurs couplets sur leurs portes. Comme il voyageait plus tard, il fut très contents de voir ses couplets de Printemps colorés. La pratique de suspendre ces couplets de Printemps est encore suivie depuis ce jour. Cependant, les couplets classiques sont très différents de ceux du passé en ce qui concerne leur signification. Ils décrivent maintenant la prospérité nationale où honorent les magnifiques paysages du pays, ou exprime encore des souhaits d’avenir meilleur pour la population.
Plats du Nouvel An chinois
Durant la Fête du Printemps, les Chinois mangent beaucoup. Dans le nord de la Chine, le plat le plus populaire est le « Jiaozi ». Il est connu depuis longtemps comme « Bianshi », soit « nourriture plate ». C’est une sorte d’en-cas fait soit avec de la farine de blé ou de riz avec dedans une farce. Ceux à la vapeur sont appelés « raviolis chauds à la farine», alors que ceux bouillis dans l’eau sont appelés «raviolis d’eau ». Les gens considèrent les Jiaozi comme un plat favori, probablement parce que c’est une combinaison à la fois de nourriture de base (farine) et d’autre nourriture (la viande et les légumes à l’intérieur) ; ils sont faciles à préparer.
Dans le sud de la Chine, pendant le Nouvel An, le riz pour les repas est lavé plusieurs jours avant et appelé « Wan Nian Liang », c’est-à-dire « riz de dix mille ans », pour suggérer que chaque année, il y aura du riz à profusion. Les plats sur la table incluent naturellement du poulet, du canard, du poisson et du porc. « Niangao », le gâteau du Nouvel An est le meilleur, le plus collant, le meilleur parce que les mots « gâteau collant » sont prononcés de la même façon que « Niangao » et le gâteau collant du Nouvel An peut être interprété comme un accroissement des biens et une amélioration de la vie courante chaque année.
Pour le petit-déjeuner du jour du Nouvel An, des Jiaozi ronds sont servis pour symboliser une réunion de famille. Durant la veille de la Fête de Printemps, c’est la coutume de veiller très tard ou toute la nuit et de prier pour la paix et pour la nouvelle année à venir. Pendant cette nuit, chaque maison est éclairée dans l’espoir que tout ce qui pourrait apporter de la malchance puisse être amené à disparaître.
Le Nouvel An jour après jour
La nouvelle année arrive à minuit pile. Dans le « Yuan Dan », ce qui veut dire « le premier matin de la nouvelle année », la première chose à faire est de faire péter des pétards et de faire brûler de l’encens pour fêter le retour des divinités et de présenter ses respects aux anciens.
Ce jour-là, chacun, hommes et femmes, vieux et jeunes, reçoit les mains jointes des nouveaux vêtements. Quand les plus jeunes adressent leurs vœux de bonne année aux aînés, ces derniers leur offrent de l’argent enveloppé dans un papier rouge, ce qui s’appelle « Ya Sui Qian », et ce qui veut dire « Argent à garder pour l’année », ou bien « Hong Bao ». Les enfants portant des habits neufs, des chaussures et des chapeaux avec leurs « Ya Sui Qian » dans leurs poches, sont libres d’acheter ce qu’ils veulent.
Le deuxième jour après le petit-déjeuner, il y a des visites entre les parents et les amis qui s’apportent les uns aux autres des gâteaux du Nouvel An, des oranges, des mandarines et des sucreries comme cadeaux. L’hôte offrira à ses invités du thé et des cigarettes et après de brefs vœux, les invités demanderont de partir pour visiter d’autres amis ou parents.
Le troisième jour, il n’y a pas de visite. Les gens restent chez eux et nettoient leurs maisons. Les ordures et les déchets sont brûlés dans un champ. Les Chinois doivent brûler de l’encens et des bougies, faire éclater des feux d’artifice et des pétards et se prosterner avec les mains jointes pour faire disparaître les poussières et la pauvreté, pour laisser rentrer la richesse et le bonheur.
Le quatrième jour est réservé aux femmes qui vont rendre visite à leurs propres parents. Ce doit être le plus joyeux jour dans l’année pour ce qui les concerne.
Le cinquième jour est considéré comme le jour où toutes les déesses du ciel descendent sur le monde pour une visite d’inspection. Avant de respecter les divinités, des sacrifices sont organisés : celui du bœuf, du mouton et du cochon ou du poulet, du poisson et le cochon avec des fruits. Les gens se prosternent pour demander la bénédiction des divinités chinoises.
 
Danses du Nouvel An
Bref, chaque jour à partir de la veille du Nouvel An jusqu’au quinzième jour du premier mois lunaire, il y a beaucoup de distractions. Les danses des lions, des tambours et des spectacles de gong sont organisées pour les célébrations du Nouvel An, surtout dans les campagnes du sud de la Chine. Les cérémonies de mariage abondent dans les villes et dans les villages chinois à cette époque.



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
ouba21

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16442
Age : 58
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois   Lun 26 Jan - 5:48

pas de pwoblème! je fais péter pétaw!!

paw contwe voisins pas content! :top4:

mewsi mon suwi!! hihi!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17360
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois   Lun 26 Jan - 8:48

:D

ceci dit, nous sommes entrés aujourd'hui dans l'année du buffle! :)

parce que le nouvel an chinois a débuté aujourd'hui aussi!

tiens, j'ai pas eu d'enveloppe rouge! :|



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coutumes et traditions : Têt, le nouvel an chinois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» grilles gratuites nouvel an chinois
» Idée pour le nouvel an chinois
» nouvel an chinois
» Nouvel an chinois
» faire découvrir les traditions et coutumes polonaises aux enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour d'un café :: Détente :: Loisirs-
Sauter vers: