Autour d'un café

un forum ou il fait bon vivre
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexionFAQ

Partagez | 
 

 coutumes et traditios : l'épiphanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17360
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: coutumes et traditios : l'épiphanie   Ven 2 Jan - 9:58

l'épiphanie

En Espagne, ce sont les Rois Mages qui déposent des jouets dans les souliers des enfants, le 6 janvier.
Les trois Rois Mages étaient venus d'Orient, guidés par une étoile, afin d'apporter des présents à l'enfant Jésus qui venait de naître.
Melchior, apporta de l'or, Gaspard offrit de l'encens, et Balthazar une résine parfumée appelée "myrrhe".
Depuis le Moyen-Age, on fête l'Epiphanie en leur honneur le 6 janvier, en mangeant une galette contenant une fève. Cette coutume française se pratique depuis le XIVè siècle.
Autrefois, on partageait la galette en autant de parts que de convives plus une, au cas où un étranger ou un pauvre se présenterait : cette portion supplémentaire était appelée "part du Bon Dieu" ou "part de la Vierge"...
Le mot "épiphanie" est tiré du grec et signifie "apparition". Cette célébration correspond à la présentation de l'enfant Jésus aux Rois Mages, et était la date du baptême du Christ. Depuis le Vè siècle, l'église accorde une grande importance à cet évènement. Pendant plusieurs siècles, les chrétiens d'Orient ont célébré la Nativité le jour de l'Epiphanie. C'est au premier siècle que l'on avança la date de la naissance du Christ au 25 décembre.



la galette

La galette des rois est indissociable de l'Epiphanie : l'apparition de Jésus aux Rois Mages.
Le partage du gâteau est l'occasion d'un retournement momentanée des valeurs et des hiérarchies, avec la consécration du Roi d'un jour.
En l'occurence, le tirage des parts donne toujours lieu à un cérémonial et à la proclamation d'un roi que l'on couronne sur le champs.
A partir du XIe siècle, les chanoines du chapitre de Besançon auraient pris l'habitude de tirer au sort leur futur " responsable " en cachant dans un pain une petite pièce d'argent. Adoptée progressivement par d'autres chapitres, cette coutume aurait fini par se généraliser, avec quelques modifications; en effet, le pain devint galette ou brioche et quant à la pièce d'argent, elle devint pièce d'or chez les riches ou fève dans les familles pauvres.
Cette tradition semble pourtant s'enraciner plus profondément. En effet, pendant l'empire romain, vers la même période de l'année et pendant sept jours consécutifs, de grandes fêtes avaient lieu en l'honneur de Saturne (dieu de l'âge d'or qui apporte paix, abondance et prosperité).
Au cours des saturnales, le tirage au sort accordait à un roi bouffon l'autorité suprême des maîtres et esclaves qui se retrouvaient ainsi sur pied d'égalité. Enfin, le dernier témoignage de ces coutumes était de bien cacher sous un appétissant gâteau la fève rituelle : on pouvait trouver une brioche en couronne couverte de fruits confits dans la France méridionale, ou alors une galette feuilletée fourrée de frangipane partout ailleurs.
La tradition veut que le plus jeune de l'assemblée, les yeux cachés, appelle les invités au fur et à mesure que l'on désigne les parts. Le convive qui découvre la fève est proclamé roi et désigne une reine.


 
la fève
 
A l'origine, une fève (le légume sec) était introduite dans la pâtisserie. Elle fut ensuite remplacée par des figurines à l'éphigie des Rois et des sujets en céramique d'inspiration chrétienne. Sous la Révolution, ces sujets disparaissent au profit de bonnets phrygiens et de cocardes tricolores. Les fèves font désormais l'objet de collections extraordinaires avec des sujets divers et variés.
La fève possède une symbolique de résurrection, de renaissance et de révélation.
Avant d'être en porcelaine ou en plastique, la fève de la galette qui désigne le roi de la fête était réellement une fève. Avant la pomme de terre rapportée d'Amérique par Christophe Colomb, la fève était la base de la nourriture des peuples. C'était la première légumineuse à sortir de terre au printemps, parce que sa forme et ses multiples enveloppes évoquent irrésistiblement un embryon, la fève a eu, parallèlement à sa valeur alimentaire, une signification symbolique importante. Dans les cultes du printemps, la fève était vénérée comme le premier don que la terre fait aux hommes.
Le " champ de fèves " des Egyptiens n'était autre que le lieu où les morts attendaient leur résurrection, la fève étant l'embryon des enfants à venir. C'est sans doute parce qu'elle évoquait un passage éphémère (la mort) que les Hébreux se servirent d'elle pour désigner leurs élus.
Fèves noires et fèves blanches servaient ainsi de bulletins de vote pour toutes les élections : magistrats, chefs de guerre ou rois des banquets, car aucun festin n'était donné sans qu'un roi des agapes fût élu. La tradition hébraique fut imitée par les Grecs, puis par les Romains. Et c'est ainsi que l'Epiphanie ayant remplacé dans le mode chrétien les saturnales romaines, la tradition de la fève est venue jusqu'à nous.
Aujourd'hui, la fève est devenue un véritable objet de collection. Plus de 10 000 fèves sont ainsi conservées au Musée de Blain. Cela constitue un marché qui est en général organisé tous les ans au mois de mars pour permettre aux fabophiles de s'échanger leurs plus belles pièces. Il y a même des revues comme le "fabophile français" ainsi que de nombreux livres.



si vous avez bien suivi, vous avez dû remarquer que l'épiphanie, ainsi que noel sont issues des memes traditions romaines, les saturnales!
les dates ont justes été dissociées par la suite, mais on remarque quelques petites differences traditionnelles, selon les pays!



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
ouba21

avatar

Masculin
Nombre de messages : 16442
Age : 58
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: coutumes et traditios : l'épiphanie   Ven 2 Jan - 10:30

ils sont fous ces romains! :D

on verra si la tradition sera respecté dimanche! :p:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Suri

avatar

Masculin
Nombre de messages : 17360
Age : 55
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: coutumes et traditios : l'épiphanie   Ven 2 Jan - 11:22

^^
sauf que la tradition voudrait que ça se fasse mardi 6 (44)

en tout cas, ça nous fait une fete de plus, pour le meme prix! les derives de la tradition ont du bon!
ou c'est le gout de la bonne bouche des Français qu'il faut remercier? :p:

en tout cas, ce serait dommage de se priver! vous ne croyez pas?



~ Stay Calm... Be Brave... Wait for the Signs ~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://autour-dun-cafe.bbflash.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: coutumes et traditios : l'épiphanie   

Revenir en haut Aller en bas
 
coutumes et traditios : l'épiphanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire découvrir les traditions et coutumes polonaises aux enfants
» Bague de fiançailles : traditions et coutumes
» coutumes et traditions : le Danemarque
» Les coutumes et habitudes qui vous ont marqué à l'étranger
» coutumes et traditions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour d'un café :: Détente :: Loisirs-
Sauter vers: